Etude – Interactivité transitoire

Bonjour,

Si vous avez bien lu mon article « L’interactivité, qu’est-ce que c’est? », vous aurez mieux cerner la différence entre interactivité et interaction. Ici, le terme interactivité est choisit pour décrire une action qui se passe sur l’interface ayant pour but de passer un message à l’utilisateur. En l’occurrence, le message est celui du chargement de la page en cours et d’une acceptation de l’attente engendrée. Cette interactivité permet une transition d’une page à l’autre par une animation, ou simplement d’introduire l’internaute dans l’univers du site.

Captures d’écran du site localeyesproject.com

Ci-dessus voici un exemple de métaphore d’une boussole animée, avec les aiguilles qui tournent, puis qui disparaît pour signifier un temps de chargement de la page et nous indique une thématique du voyage.

Capture d’écran du site 20.okeanelzy.com

Ci-dessus nous avons un exemple de chargement par le remplissage successif d’une ligne claire sur une ligne plus foncée, accompagné d’un chiffre de pourcentage de remplissage. Ce système est connu des utilisateurs qui ont l’habitude d’un chargement par le pourcentage qui signifie bien qu’à la fin de celui-ci, le voyage va commencer en quelque sorte, que la page d’accueil du site va apparaître. Ci-dessous vous avez également un autre exemple de chargement chiffré mais présenté sous forme d’étiquettes se superposant, et accompagné d’une vidéo de présentation de l’auteur et des producteurs du projet qui se lance en arrière-plan.

Capture d’écran du site grimouville.francebleu.fr

Enfin, dans ce dernier site ci-dessous, voici un exemple de transition entre les pages qui permet de communiquer explicitement avec le mot « loading » et le losange qui tourne que la page est entrain de charger. Encore une fois, c’est un moyen qui permet de faire patienter l’internaute sans que ce dernier ne quitte la page trop vite par démotivation. C’est un outil qui donne à observer et qui occupe l’internaute pendant les trente secondes nécessaires pour un bon chargement de la page, alors que laisser un chargement en suspens sans symbolique pour le signaler laisse généralement l’internaute dubitatif et peut lui faire peur. Il y a comme une impression de beug si le concepteur ne communique pas avec l’internaute pour lui rendre compte de la situation.

Capture d’écran du site irwinmitchell.com

Les symboles utilisés pour créer ces transitions et ces temps de chargements sont toujours directement reliés avec le site par un rapport imagé de l’univers ou par une représentation directe de son contenu. Ces interactivités apportent de l’intérêt et de l’explication au spectateur, mais aussi des éléments visuels supplémentaires pour aider à la compréhension et à l’immersion dans le site.

 

Sources: Webdesignertrends / Thenextweb

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *